le projet

 

Le projet « Sur l’asphalte, une cartographie des traces de Belleville » est né de manière un peu hasardeuse, en marchant

dans le quartier j’ai photographié une trace sur le trottoir, laissée accidentellement par un pot de peinture renversé après un chantier.


Petit à petit je me suis pris au jeu, et, au cours de mes déplacements et ballades, je regardais attentivement où je marchais,

et je tombais inévitablement sur ces « accidents » : des tâches, des formes, des signes, des empreintes qui m’interpellaient …


Comme un chasseur sait quelle bête est passée dans la forêt, et si sa trace est récente, il parvient aussi à deviner son poids,

son âge… il s’agit pour moi d’une sorte de chasse, celle des traces d’un événement, d’une mémoire aléatoire imprimée

sur l’asphalte. Ces images nées du hasard dessinent une cartographie sensible du quartier.


Un livre

En réunissant ces images dans une auto-édition artistique limitée à 100 exemplaires, (imprimés en sérigraphie, numérotés

et signés), je propose un objet singulier, une sorte de recueil des photos prises dans le quartier ces dernières années.


L’impression en sérigraphie blanche sur un papier noir épais de grande qualité est une manière de reproduire l’encre sur

le trottoir. La sérigraphie permet de « recouvrir » le support, de donner une matière à ces images. Je travaille aussi la gravure,

la linogravure, le monotype, la possibilité de l’accident et la part de hasard sont toujours présentes dans mes travaux.


Il est accompagné par deux textes Claude Meunier, écrivain et ami.


Des tirages

quelques images font l'objet de tirages en sérigraphie limités à 30 exemplaires (formats 35 x 50 cm et 50 x 70 cm)


Ce livre a été présenté lors d'une soirée lecture-dédicace le vendredi 29 mai 2015 à 20h à la libraire Le Genre urbain